450 678-2001 cta@cegepmontpetit.ca

Programmation 2019 – 11e Colloque aérotechnique

Le mercredi 16 octobre 2019 à l’École nationale d’aérotechnique (se rendre)

Téléchargez le programme complet (PDF).

Grandes thématiques abordées lors de l’édition du 16 octobre 2019

  • Les traitements des surfaces et les défis de l’industrie aéronautique
  • L’inspection et la réparation en services – Promesses de nouvelles technologies pour la MRO en aérospatiale
  • Transformation numérique dans l’industrie manufacturière pour l’aérospatiale à l’ère du big data

8 h – ACCUEIL ET PETIT DÉJEUNER

9 h – MOT DE BIENVENUE

9 h 15 – CONFÉRENCE D’OUVERTURE – Innovation for operations and its impact on the Canadian Forces – Innovation en opérations et son impact sur les Forces canadiennes

Description de la conférence

The global aircraft MRO market is expected to grow by 4.1% per annum to $96B by 2025. The MRO business is not unique to civil industries but also to Defence industries. This presentation presents an defence perspective and will focus on emerging and disruptive technologies as well as innovation for the Department of National Defence for enhanced operational effectiveness and MRO including Prognostic Health Monitoring (PHM), Integrated vehicles health management (IVHM), Health and usage monitoring systems (HUMS), Additive Manufacturing, Artificial intelligence, and digital Twin.

Nezih Mrad

Chief S&T Advisor & Strategic Capability Development Manager, Assistant Deputy Minister, Materiel (ADM (Mat), Department of National Defence (DND) / Government of Canada

SESSION 1 : Les traitements de surface et les défis de l’industrie aéronautique – The environmental and performance challenges of surface treatments in the aerospace industry

Description du thème

Résistance à la corrosion, à l’usure, à l’abrasion; performance en fatigue, les exigences de fonctionnement pour les composantes en aéronautique demandent des surfaces munies d’un système de défense contre des environnements changeants et agressifs dans lesquels les aéronefs opèrent. Les traitements de surface apportent cette protection et se trouvent aujourd’hui face à plusieurs défis : environnemental pour les traitements de surface (conformité à la réglementation REACH), et performance/coût pour les procédés qui modifient la surface (mise en compression, etc.). On discutera dans cette session de ces défis rencontrés par l’industrie et les solutions qui peuvent les surmonter.

 

Corrosion, wear, abrasion resistance, fatigue performance are requirements for aerospace components that need surfaces with self defense capabilities against aggressive and changing environments. Surface engineering treatments bring this protection but face several challenges such as conformance to environmental regulations (e.g. REACH), and performance/cost ratio. In this session, we’ll discuss the challenges met by the aerospace industry and the solutions to overcome them.

10 h 45 – Remplacement des Chrome VI dans les procédés chimiques : Défi technique et logistique – Chrome VI replacement in the chemical processes: Challenges and logistics

Résumé de la conférence

En Santé et Sécurité, la mauvaise réputation de substances contenant du chrome hexavalent (Cr VI) n’est plus à faire. Des normes d’exposition réduites au Québec et aux États-Unis ainsi que la règlementation européenne REACH limitent sévèrement son utilisation. Pour l’Industrie aéronautique, c’est une onde de choc. Les chromates sont partout. Le processus de remplacement de matériaux et de procédés se transforme en un immense défi technique et logistique. Techniquement, c’est une refonte complète de la philosophie de protection de l’aluminium et de l’acier contre la corrosion en place depuis des décennies. Il faut identifier et approuver des substituts robustes pour ce composé chimique incomparable présent dans les traitements de surface, les peintures et les scellants. Mais le travail ne s’arrête pas là. La chaine d’approvisionnement en aéronautique est complexe. Implanter ces changements à l’interne et chez les fournisseurs s’avère un casse-tête logistique et financier encore plus exigeant.

Daniel Ménard

Spécialiste d’Ingénierie Principal - Matériaux & Procédés (Canada), Bombardier Aviation

11 h 15 – Can we win the race to replace hex chrome before the REACH authorizations run out? – Pourrons-nous gagner la course contre la montre pour remplacer le Chrome VI avant l’expiration des autorisations REACH? (Conférence en anglais)

Résumé de la conférence

Hexavalent Chrome is the mainstay of corrosion control treatments, passivates, paint systems, metallic-ceramics, etc. Most REACH Authorizations only extend to 2024, and it is quite possible that some Authorizations may be struck down by the European Court of Justice well before then (as one already has). Recently ACGIH in the US has proposed that Cr3 should be controlled almost to the same level as Cr6 currently is, and Cr6 should be controlled almost to the limit of detectability. We will discuss what is happening in the US Department of Defense and elsewhere to develop and qualify non-chromate alternatives for the many different applications in which we use it in the aerospace industry – what has been qualified and what gaps remain. We will also discuss a methodology to enable companies to reduce technical and business risk when evaluating and implementing hexavalent chromium alternatives.

Keith Legg

Chief Technology Officer (USA), Corrdesa LLC

13 h 45 – Non-Chromate primer development for landing gears applications – Développement d’un primaire non chromaté pour les trains d’atterrissage (conférence en anglais)

Résumé de la conférence

With REACH and similar regulations limiting the use of Hexavalent Chromium compounds, UTC-Collins has developed a chromate-free epoxy primer for use in the protection of cadmium (Cd) and zinc-nickel (Zn-Ni) plated low alloy steels. This primer incorporates EcosSky™ pigment, a patented anti-corrosion technology developed by UTC. This presentation will go over the tools and process used to develop the anti-corrosion additives and the testing to optimize their release and corrosion performance. Results of laboratory tests for corrosion and fluid resistance, adhesion, impact and rain erosion over Cd and Zn-Ni plating will be presented. Additionally, two-year Beachfront and two-year field trials on Landing Gear components will be unveiled.

Roque Panza-Giosa

Fellow for Materials & Processes (Canada), UTC-Collins Aerospace - Landing gear

14 h 15 – La maturation du procédé d’électrodéposition de zinc-nickel pour le remplacement du cadmium – du TRL4 à la productionTechnology readiness of electroplated Zn-Ni as Cadmium replacement – from TRL4 to production

Résumé de la conférence

En réponse aux exigence imposées par les lois environnementales pour une industrie aéronautique verte et à la demande de clients, Héroux Devtek a choisi de s’attaquer à l’implantation du successeur des placages au cadmium et titane-cadmium et leurs produits chromatés de passivation avec le placage au zinc-nickel. À partir d’une technologie estimée à un niveau TRL-3, Héroux Devtek est parvenu à atteindre en 3 ans un niveau suffisant pour qu’une pièce soit qualifiée et puisse être utilisée sur des composantes critiques de trains d’atterrissage. Le développement de ce procédé a démarré par la caractérisation des propriétés et des performances en comparaison avec le cadmium dans une ligne expérimentale puis l’implantation de ce nouveau procédé dans une ligne de production et sa qualification. Cela s’est accompagné de l’incorporation de nouveaux outils et méthodologies de conception et inspection, de définition de repères pour l’assurance qualité, du développement des techniques de réparation et l’implantation d’une spécification interne pour le procédé. La maturation de la technologie s’est poursuivie en affinant les critères d’acceptabilité, de réparation, l’accélération de l’utilisation du nouveau procédé sur de nouvelles pièces et la démonstration que le zinc-nickel apporte de nombreux avantages face au cadmium.

Paul Mosser

Ingénieur en Matériaux & Procédés (Canada), Héroux Devtek Inc.

SESSION 2 : L’inspection et la réparation en service – Promesses des nouvelles technologies pour la MRO en aérospatiale – Promises of new technologies for Aerospace Maintenance, Repair and Overhaul (MRO)

Description du thème

Industrie 4.0, intelligence artificielle, impression 3D, les nouvelles technologies liées à ces termes génériques font parler d’eux dans tous les domaines et commencent à jouer un rôle important en aéronautique. Plusieurs implémentations sont en cours en production, mais on parle moins des applications pour la réparation en service et la remise à neuf des aéronefs (MRO-Maintenance, repair, overhaul). Il sera question dans cette session de présenter comment les nouvelles technologies sont en train aujourd’hui de changer le MRO par l’implantation de la maintenance prédictive, l’aide à l’inspection en service par la réalité augmentée et les technologies de vision, l’impact de la surveillance en temps réel (health monitoring), digital twin, etc.

 

Industry 4.0, AI, 3D printing, the new technologies linked to these generic terms are reaching all area of activities in our life and are starting to be of paramount importance in the aerospace industry. Several are already implemented in the production cycles, however not enough are used for the maintenance, repair and overhaul (MRO) of aircraft. This session will cover new technologies that are changing MRO by the implementation of predictive maintenance, the increasing use of health monitoring, augmented reality for in-service inspection, digital twins, etc.

10 h 45 – La solution P&WC FAST: bien connaître votre moteur de l’intérieur – P&WC FAST™ Solution: Know Your Engine From the Inside Out

Résumé de la conférence

The P&WC FAST™ Solution captures, analyzes and sends full-flight data intelligence to customers on a flight-to-flight basis within minutes from when the pilot chooses to shut down the engines. Through rapid access to Engine Health Monitoring data, it will be possible to operate in an increasingly planned environment. Near real-time data prognostics in combination with pro-active recommendations is allowing operators to make timely and well-informed decisions. This translates into reduced Delays & Cancellation’s, planned Maintenance and minimized Costs.

Sébastien Larue

Senior Manager, Sales, Business Development & Strategic Partnership (Canada), Pratt & Whitney Canada

11 h 15 – Grenaillage, usinage et inspection ultrasonique robotisée – Robotized shot peening, machining and UT inspection

Résumé de la conférence

L3Harris à Mirabel (autrefois connu sous le nom de « Bombardier Aéronautique, Services à la Défense », puis « L3 Communications MAS Canada »), utilise les robots depuis près de 20 ans dans son programme d’entretien des F-18. La robotisation du procédé de grenaillage a permis de certifier les modifications de prolongement de vie de l’aéronef grace à la précision, la constance et la répétabilité du processus. Au fil des années, l’usinage et le polissage ont aussi été implantés avec succès. Les solutions robotisées de L3Harris font partie intégrante du support aux CF-18 canadiens et ont également été exportées pour desservir les flottes en Finlande, en Suisse, aux États Unis et utilisées sur les F-18 australiens. L3 Harris s’attaque maintenant à l’analyse ultrasonique robotisée de pièces en composite. La collaboration avec le CTA est un facteur précieux pour le succès de cette aventure. La présentation retrace brièvement l’histoire de la robotique chez L3Harris, démontre les pratiques d’usage courant à l’aide d’exemples résumés par présentation vidéo. Le projet d’essais non-destructifs robotisés sera par la suite présenté pour montrer son orientation, les choix de design et d’intégration.

Bernard Bleau

MIng, L3 Harris (Canada)

13 h 45 – Outlier analysis for MRO data cleansing & anomaly detection – Analyse des valeurs aberrantes pour le nettoyage des données de maintenance et détection d’anomalies (conférence en anglais)

Résumé de la conférence

Outlier events happen on a regular basis in any operational environment. Many outliers are simply infrequent occurrences of normal behavior or simple errors (human data entry errors, sensor errors, sampling errors, data compression errors, etc.). Unfortunately, all these normal and error outliers typically get grouped with anomalous events, generating a lot of “false” alarms and making it difficult to identify true anomalies within a large group of outliers. As this natural phenomenon affects all operational data including MRO data, organizations have struggled to move from preventive to predictive maintenance. In bolder innovative contexts, outlier handling and data cleaning slow down or even hinder analytics, machine learning, deep learning, and AI projects. This presentation looks at the workflow using PI OCS to discover outliers in MRO data, label anomalies and data errors, and enable data cleaning filters and forecasting anomalies. These are the first steps in a successful journey towards complex systems predictive maintenance & real-time AI-based solutions.

Arnaud Divialle

Directeur Innovation, Maya HTT

14 h 15 – Integration of Bonded Composite Repair equipment in the MRO 4.0 concept – “ANITA 4.0” – Intégration des équipements de réparation des composites collés dans le concept de la MRO 4.0 – « ANITA 4.0 » (Conférence en anglais)

Résumé de la conférence

GMI has developed since 30 years composite repair equipment, establishing “ANITA EZ” as the worldwide state-of-the-art hot bonder. Considering the increased criticality of repairs, there is a new need for integrating such “autonomous” repair operations in a “net-centric” QA network. Through applying innovative features, MROs will increase automation & data exchange, progressing towards Industry 4.0. GMI developed the capability for interconnecting on-line remotely retrieved repair data to central MRO IT for further exploitation and process monitoring, through “ANITA 4.0”. It includes appropriate adaptors for WiFi connection, while applying encryption protocols. Special software makes visible basic data of the curing from interconnected hot-bonders operating worldwide. “Industry 4.0” concept is extended to the so-called Repair Enhanced Autoclaves, i.e. autoclaves using thermal blankets for heating of large parts to be extensively repaired, (e.g. GE90 nacelle repair developed in cooperation with AFI-KLM). “ANITA 4.0” also enables the use of remote control tablets to monitor repairs at difficult to access aircraft locations, while saving Man-Hours, by allowing technicians to leave the repair area and perform in parallel administrative activities.

George KANTERAKIS

Ph.D - Research & Innovation Director (France), GMI Aero

SESSION 3 : Transformation numérique dans l’industrie manufacturière pour l’aérospatiale à l’ère du big data – Digital transformation in manufacturing for aerospace, where are we in the era of big data?

Description du thème

Depuis des années, tous les procédés de fabrication et d’assemblage sont suivis continuellement dans le but d’assurer des produits de qualité répétable. Aujourd’hui, avec le développement des technologies des capteurs pour le suivi des paramètres de procédés en temps réel, la collecte de données s’est accrue augmentant ainsi le nombre de données disponibles. Dans cette session, le focus se fera sur les technologies de capteurs pour la collecte de mégadonnées, et celles d’intelligence artificielle qui vont permettre à partir de ces données de faire de l’apprentissage machines, de la prédiction de qualité, de l’optimisation de paramètres et tout autre exploitation pour des applications concrètes dans l’industrie aéronautique touchant à la fabrication de pièces, à l’assemblage d’équipements et de systèmes aéronautiques.

 

For years huge efforts were put to ensure repeatable high-quality products by controlling manufacturing and assembling processes. Today, with different new sensor technologies that enable real time monitoring of process parameters, the number of data available increased dramatically. This session will focus on new sensor technologies for data capture and artificial intelligence technologies to exploit these big data toward machine learning, quality prediction, parameters optimization and all other uses for real applications in the aerospace industry in relation with parts manufacturing, equipment and aeronautical systems assembly.

10 h 45 – Industry 4.0: From Vision to manufacturing implementation – Industrie 4.0 : De la vision à l’implantation en production (présentation en anglais et en français)

Résumé de la conférence

What industry 4.0 technologies are applicable in low volume environment? How to start the digital journey: from a vision, creating a roadmap to implementation. What tools are available to support this digital transition and how to link manufacturing with the rest of the product lifecycle.

Katherine Schmidt

Head of materials and advanced manufacturing innovation, Siemens Power and Gas Division

Claude Carmel

Digital manufacturing specialist, Siemens Power and Gas Division

11 h 30 – Apprentissage machine appliqué à l’industrie manufacturière : quelques exemples pratiques – Machine learning applied to the manufacturing industry: some case studies

Résumé de la conférence

L’apprentissage machine, mieux connu sous l’appellation « Machine Learning », est une pierre d’assise du développement de l’intelligence artificielle. Aujourd’hui souvent abordée en tant que « science des données », elle s’implante dans des domaines de plus en plus variés, allant des finances au marketing en passant par les réseaux sociaux et les « assistants intelligents » (Google Home, Siri, Alexa, etc.), pour ne nommer que ces quelques exemples. Cependant, l’apprentissage machine tarde à être déployé au sein de l’industrie manufacturière, et ce malgré le fait que les procédés de fabrication sont de plus en plus instrumentés et conçus afin de collecter de grandes quantités de données. Cette présentation montrera comment des algorithmes d’apprentissage machine peuvent être mis à profit par les ingénieurs et techniciens responsables d’un procédé. Dans un premier temps, un algorithme de classification sera exploité afin d’analyser en temps réel les données collectées lors d’un soudage par friction-malaxage dans le but de prédire l’apparition de défauts dans la soudure. Ensuite, il sera présenté comment l’utilisation de l’apprentissage non supervisé permet d’optimiser une procédure de laboratoire visant à reproduire le comportement en corrosion en service d’assemblages multi-matériaux complexes.

Marc-Olivier Gagné

Ingénieur de recherche, Conseil National de Recherches du Canada (CNRC)

13 h 45 – Augmented Reality and Artificial Intelligence for composite manufacturing– Demonstration for quality control – Réalité augmentée et intelligence artificielle pour la fabrication des composites – Démonstration pour le contrôle de qualité (Conférence bilingue)

Résumé de la conférence

Currently one of the largest issues faced by the aerospace industry as a whole is the ability to optimize and improve the way in which we train operators as well as streamlining the repair processes to help them identify and fix defective equipment and plane parts. As it stands, this process is quite time-consuming and prone to errors, which can increase the time required for repairs and have negative effects on the operator’s intrinsic workplace motivation. Moreover, since operator training cannot be self-taught, it involves a lengthy in-person process, which is also quite costly in terms of resources and time-consuming. This conference will showcase a solution that helps at reducing the time required for operators to learn, localize and repair defects without the need for human assistance. This talk will cover how we can apply automated equipment hologram placements to localize defects and perform repairs and train operator by using augmented reality.

Harold Dumur

CEO, Ova (Canada)

14 h 15 – L’OmniBrain – L’autoprogrammation grâce à l’Intelligence ArtificielleOmnibrain – Using AI for self-programming

Résumé de la conférence

La technologie Omnibrain, basée sur l’exploitation de l’intelligence artificielle, permet d’automatiser des opérations de fabrication à grande variété et bas volume (High mix / Low volume) qui sont considérées très difficiles voire impossibles à automatiser. Grace à la perception 3D, l’OmniBrain peut calculer les mouvements optimaux du robot, quelque soit la forme et la position de la pièce dans son espace de travail et de façon à respecter les paramètres de procédés, et ce, en quelques minutes. Cette technologie s’applique parfaitement aux procédés de traitement et de finition de surface, qui sont souvent utilisés sur une grande variété de pièces différentes et sur des lots aussi petits qu’une seule pièce. Les procédés considérés sont, entre autres, la peinture, le grenaillage, le sablage, et tous les procédés de traitement de surface nécessitant un robot industriel 6 axes, et la programmation complexe de celui-ci pour traiter les pièces qu’on retrouve dans l’aérospatiale aux formes tout aussi complexes.

François Simard

CEO, Omnirobotic

14 h 45 – Connecting the dots with Virtual Experience Twin – Continuité numérique et industrie manufacturière : de l’intégration au jumeau numérique (conférence bilingue)

Résumé de la conférence

Digital continuity in the product development lifecycle underpins the ability to have confidence that product data accurately reflects the current state of product collective knowledge. It ensures that from requirement to manufacturing, information accurately reflects the current state of the product. With 3DEXPERIENCE, we present how this multidisciplinary link is established between project/product governance, product and manufacturing engineering as well as simulation and optimization. A case study on a digital twin, at the manufacturing level, is presented for an A&D SME

Philippe Vinet

Senior Client Executive, Aerospace and Defense, Dassault Systèmes

Frédéric Morin

Senior business consultant, Value Solutions, Dassault Systèmes

15 h 40 – CONFÉRENCE DE CLÔTURE –  Cap sur un nouvel horizon – Vision 2025 – Charting a new course – Vision 2025

Résumé de la conférence

La conférence portera sur les relations commerciales, les tendances mondiales comme la croissance économique, la démographie, le populisme, etc. M. Charest soulignera également l’importance de soutenir le secteur aérospatial canadien afin de rester un leader mondial dans ce domaine.

Jean Charest

Associé, McCarthy Tétrault S.E.N.C.R.L., s.r.l

16 h 40 – COCKTAIL DÎNATOIRE